Articles

Avez-vous besoin d'un CRM politique ?

Le CRM politique est un outil conçu pour aider soit les partis politiques, les mouvements citoyens, les élus ou encore les campagnes. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur le CRM politique ci-dessous.

Mohamed Belkoura
17/2/2022
6 min de lecture
Avez-vous besoin d'un CRM politique ?

À quoi sert un CRM ?

Pour mieux comprendre l’intérêt d’utiliser un CRM politique, revenons d’abord à la définition de base du CRM.

Un CRM, c’est quoi ?


Provenant de l’anglais, CRM signifie “Customer Relationship Management”.


Comme son nom l’indique, le CRM es un outil concernant la gestion de la relation client (= Customer). Toutefois, le terme “client” n’est pas tout à fait exact, puisqu’en réalité, le CRM permet de suivre les relations de l’ensemble des parties prenantes d’une organisation. Ainsi, un CRM contient des bases de données relatives à toutes sortes d’interactions : celles avec des fournisseurs, des partenaires, ou dans le cas qui nous intéressent des bénévoles, soutiens d’une cause, signataire d’une pétition, des donateurs, des citoyens ou même des électeurs.


Dès lors, le CRM n’est pas seulement là pour garder le contact avec les clients, mais pour gérer la communication avec tous les acteurs gravitant autour d’une organisation. Il contient une multitude de données centralisées sur un même logiciel.

Qui peut utiliser un CRM ?

Un logiciel de CRM est capable de gérer les interactions de n’importe quel type d’organisation. Sans CRM, il est beaucoup plus difficile de suivre des contacts, de garder une trace des communications, de mettre à jour des informations ou encore d’évaluer l’efficacité d’actions stratégiques.


Ainsi, les entreprises, les partis politiques ou encore les ONG ont tout intérêt à incorporer un CRM dans leur stratégie. Néanmoins, il est fondamental que le CRM utilisé s’adapte à leurs besoins, comme nous allons le voir ci-dessous.

Pourquoi utiliser un CRM politique ?


Le CRM politique est un outil spécialement conçu pour aider soit les partis politiques, les mouvements citoyens, les élus et leur cabinet, les collectivités ou encore les campagnes, à construire une communauté et entretenir des relations sur la durée avec les citoyens.

Quelle différence entre un CRM politique et un CRM traditionnel ?


CRM traditionnel et CRM politique ont des fonctionnalités un peu différentes, car ils ne répondent pas aux mêmes besoins. Quelles sont les spécificités d’un CRM politique ?


Tout d’abord, le CRM politique contrôle rigoureusement la conformité du RGPD. Il contient l’horodatage du consentement, ce qui constitue une preuve d’acceptation du traitement des données.


En outre, il est davantage axé sur le terrain, permettant ainsi une meilleure localisation géographique des contacts.


Enfin, il réalise un dédoublonnage plus complexe qu’un CRM traditionnel (qui ne se base que sur l’email). Il fait gagner un temps précieux en se débarrassant des contacts en double. 


Ainsi, un parti politique, un élu, une collectivité a tout intérêt à se tourner vers un CRM politique pour être épaulé dans ses tâches quotidiennes. Conçu pour gérer un gros volume de données, le CRM politique propose des fonctionnalités spécifiques aux candidats, aux élus et aux mouvements.

Quelles sont les avantages d’utiliser un CRM politique ?


Révolutionnant le fonctionnement des institutions sociales, le CRM politique permet notamment de :


  • Créer une relation sur le long terme avec les administrés, 
  • Constituer une base de données localisée et centralisée, 
  • Suivre les demandes des concitoyens et d’entretenir la relation citoyenne sur la durée,
  • D’informer avec le bon message, au bon moment, au bon endroit, 
  • D’envoyer très simplement une communication en choisissant le canal (sms, message vocal,  publipostage, email…)
  • D’éviter de spammer les citoyens de messages qui ne les concernent pas, 
  • De mieux s’organiser (et d’éviter ainsi d'avoir des montagnes de fichiers Excel à manier)


Qomon est une plateforme flexible et facile à utiliser qui s’adapte à chaque organisation sociale. Que vous soyez à la recherche d’un CRM pour ONG, un CRM pour un cabinet, des collaborateurs ou des bénévoles, Qomon offre un très grand nombre de fonctionnalités pour vous accompagner dans tous vos projets.

Utilisation du CRM pendant un mandat et durant une élection : quelle différence ?

En termes d’organisation, les partis politiques n’ont pas les mêmes besoins selon les périodes. L’utilisation d’un CRM en élection et d’un CRM en mandat est-elle différente ? Explications ci-dessous.

Le CRM en élection

Durant une élection, le CRM est d’une grande aide pour identifier les profils prioritaires à mobiliser. Lorsque le CRM politique est combiné à des outils de cartographie et d’analyses territoriales ; cela aide à cibler les bonnes catégories de personnes afin d’engager plus de citoyens, de supporters, d’électeurs. 


Par ailleurs, grâce à une communication multicanale (SMS, emails, appels…), le CRM envoie le bon message au bon moment.


Le CRM en mandat

Le CRM en mandat est une continuité du CRM en élection. Ici, l’enjeu est de construire une relation sur la durée avec les contacts.


Tout d’abord, le CRM donne la possibilité de segmenter les contacts afin de leur envoyer des informations qui les concernent. En classant chaque message selon la localisation et la thématique, il est plus facile d’interpeller et de mobiliser les individus.


Ensuite, grâce au CRM, un parti, un élu ou une association  pourra suivre efficacement les demandes opérationnelles ou celles des citoyens . Toutes les idées, concertations, questionnaires, problèmes et plaintes sont ainsi prises en compte, gérées et suivies par les équipes.

À une époque où l’instantanéité est rentrée dans les usages, les nouvelles technologies épaulent les élus pour apporter des réponses rapides aux citoyens.


Enfin, le CRM (ou GRC) permet également de consulter la population au quotidien, afin de mieux la représenter. Le mandat est l’occasion idéale pour récupérer le maximum de données, qui pourront par la suite être mises au service des prochaines campagnes électorales.


Ainsi, quelle que soit la période, il est fondamental pour un élu, un cabinet, une association politique, ou un parti parti politique de s’équiper d’un CRM. Utiliser un logiciel de gestion de bases de contacts sur la durée maximise l’implication des supporters et facilite les constitution d’une base de contacts informée et motivée. opérations sur le terrain.

Grâce à un fichier centralisé, la communication est beaucoup plus organisée, et surtout beaucoup plus efficace.

Aujourd’hui, les “Civic-tech” transforment le fonctionnement des institutions sociales et politiques. Le CRM politique est dorénavant un outil incontournable pour mener à bien une campagne, récolter des fonds et gérer des bases de contacts. En tirant parti des nouvelles technologies, les organisations citoyennes, les partis politiques et les ONG améliorent leur fonctionnement et leur rapport au citoyen. .


Trucs & Astuces

Recevez les bonnes pratiques,
derniers articles et guides directement sur votre boîte email.

S'inscrire

Rester dans la boucle !

Les bonnes pratiques, nouveautés et guides directement dans votre boîte email.

Merci de votre inscription !
Vous allez recevoir un email pour confirmer votre inscription !
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Passons à l'

Prendre RDV

Vous aimerez également lire