Articles

Applications de porte-à-porte : de quoi s'agit-il ?

Qomon a développé une application de porte-à-porte. On vous explique à quoi ça sert, et comment ça fonctionne. Bonne lecture !

Bertrand Connin
11/11/2021
8 min de lecture
Applications de porte-à-porte : de quoi s'agit-il ?

Le porte-à-porte définit une pratique très ancienne de démarchage à domicile. Elle consiste pour un commercial, un recruteur de donateurs ou un militant politique, à se rendre chez des personnes dans une logique de vente ou de prise de contact. À l’heure de la digitalisation et de l’exploitation des données publiques, des applications de porte-à-porte ont vu le jour pour faciliter cette pratique, et augmenter les facultés des personnes qui s’y adonnent.

Origine des applications de porte-à-porte

Inspiré des campagnes électorales américaines, notamment celle de Barack Obama en 2008 et importée ensuite en France, les applications de porte-à-porte promettaient aux équipes de campagne de renouer le dialogue avec les électeurs. L’idée des applications de porte-à-porte n’est pas de bouleverser cette pratique, dont les fondamentaux sont bien installés. En revanche, il s’agit d’améliorer la pratique en organisant les efforts via le numérique, et en donnant aux militants des outils de campagne plus solides.

La disparition progressive des militants de terrain

Ces applications de porte-à-porte ont rapidement été présentées comme une réponse efficace sur le terrain, pour mieux structurer son ancrage local et gagner des voix. Ces applications sont un excellent exemple de phygitalisation. La présence sur le terrain est nécessaire, mais elle est augmentée grâce aux logiciels de porte-à-porte. Par ailleurs, mieux organiser ses troupes sur le terrain est devenu nécessaire puisque les effectifs de militants (et d'adhérents) n'ont cessé de fondre en France depuis 2007, tous partis politiques confondus. C'est aussi pour contrer cette tendance de fond que les applications de porte-à-porte sont de plus en plus prisées par les organisations politiques.

Le manque d’échanges des marques avec les consommateurs

Pour beaucoup de marques, la digitalisation a réduit les échanges avec les consommateurs. Fini les échanges en magasin à l’heure du numérique. L’intermédiation crée également un déficit de communication. En effet, une marque distribuée en grandes et moyennes surfaces (GMS) n’a que très peu d’échanges avec ses clients. 

Dans un tel contexte, créer du lien avec sa cible et des consommateurs potentiels doit passer par d’autres canaux. Le démarchage à domicile avec le porte-à-porte en fait partie. Qomon propose aux entreprises qui souhaitent réaliser des études qualitatives et quantitatives à domicile, une application de porte-à-porte qui facilite leurs démarches. Concrètement, elles peuvent cibler en amont les membres de l’étude grâce au croisement des données socio-économiques de l’INSEE, ainsi que les données électorales (listes électorales, résultats aux dernières élections à l’échelle du bureau de vote). 

Ensuite, elles peuvent mettre en place un questionnaire directement dans l’application, afin que les enquêteurs puissent facilement poser des questions aux personnes rencontrées. Il n’y a rien de mieux pour obtenir des avis sur notre marque, réaliser une enquête de notoriété, ou une étude d’opinion plus complexe. 

Le manque de donateurs

Les applications de porte-à-porte ont l’immense avantage de proposer un ciblage précis des donateurs potentiels. Ainsi, les ONG peuvent cibler à l’échelle d’un pâté de maisons ou d’un quartier les “revenus aisés”, susceptibles de devenir des donateurs. Elles peuvent également discriminer les populations en fonction de leur vote, de leur âge, ou de leur statut familial. Autant de critères qui permettent de vérifier que la population d’un lieu correspond à la persona de l’ONG, à l’image du donateur potentiel. 

Militants d'une ONG en pleine action

Fonctionnalité d’une application de porte-à-porte

De nombreuses applications ont vu le jour au fur et à mesure des années. Nous n'allons pas toutes les citer ici. Mais nous allons nous concentrer sur les fonctionnalités qu'elles proposent

L'organisation du porte-à-porte en amont

En tant que coordinateur de la campagne électorale, ou en tant que responsable des dons dans une ONG, sur un secteur géographique prédéfini, vous pouvez organiser votre porte-à-porte en amont en ayant recours aux applications dédiées. Alors, toutes ne proposent pas exactement les mêmes fonctionnalités. La plus complète à ce jour reste Qomon. En effet, vous pouvez facilement choisir quels militants impliquer sur cette opération. En parallèle, vous pouvez sélectionner très précisément un secteur géographique (à l'échelle du numéro de rue).

Ensuite, votre porte-à-porte prend la forme d'un événement convivial à rejoindre sur le même principe que les événements sur les réseaux sociaux. L'idée est de donner envie à vos militants de le rejoindre.

Le ciblage des personnes à rencontrer

Grâce aux données extrêmement précises de certains CRM de campagnes électorales, vous pouvez savoir sur le terrain à quelle porte frapper pour chaque adresse. Ainsi, dans un immeuble qui compte une vingtaine d'appartements, vous savez précisément qu'il y a seulement 13 électeurs inscrits sur les listes électorales de la commune. C'est un gain de temps et d'efficacité considérable pour les candidats, qui doivent faire face à l'hémorragie de militants.

À l'échelle d'une commune, le porte-à-porte peut, lui aussi, être anticipé en fonction des bureaux de vote considérés comme prioritaires par le candidat. Ce ciblage à l'échelle d'un arrondissement, d'un canton, d'une commune, d'un bureau de vote se fait grâce à un croisement très précis des données socio-économiques avec les résultats électoraux. Ainsi, bon nombre d'applications de porte-à-porte (c'est le cas de Qomon en tout cas) sont en mesure de préciser la tendance électorale d'un quartier ainsi que le niveau de vie moyen, ou la composition des ménages dans ce quartier.

Au-delà de l’approche purement électorale, les applications de porte-à-porte peuvent être utilisées par des ONG ou des fondations qui veulent rencontrer une tranche d’âge précise, ou des personnes habitant tel ou tel quartier. L’idée sera alors de démarcher uniquement les personnes cibles grâce à l’application de porte-à-porte.

Le retour d'informations sur le porte-à-porte

Les applications de porte-à-porte fonctionnent la plupart du temps sous la forme d'une appli mobile téléchargeable que l'on peut facilement lancer depuis son téléphone. Les militants sur le terrain peuvent donc l'actionner au contact des habitants.

Ainsi, les entreprises ou les pouvoirs publics peuvent utiliser l’application de porte-à-porte de Qomon pour réaliser une campagne de sensibilisation sur un sujet précis. Elles peuvent également recueillir l’avis d’habitants ciblés sur des thématiques précises qui font l’objet de débats : comme la place du nucléaire en France, ou la façon de consommer l’énergie. 

Il est important de préciser que ces applications de porte-à-porte ont l'obligation de se mettre en conformité avec la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL). C'est évidemment le cas de Qomon, qui respecte scrupuleusement les lois et normes en vigueur !

Trucs & Astuces

Recevez les bonnes pratiques,
derniers articles et guides directement sur votre boîte email.

S'inscrire

Rester dans la boucle !

Les bonnes pratiques, nouveautés et guides directement dans votre boîte email.

Merci de votre inscription !
Vous allez recevoir un email pour confirmer votre inscription !
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Passons à l'

Prendre RDV

Vous aimerez également lire